Cover image

© iStock

Lifestyle

Le manque de lumière naturelle qu'on connait en Belgique nuit fortement à la qualité du sommeil des Belges

Depuis le début de cet hiver en Belgique, on a battu un record en matière de manque de luminosité. Et avec l'hiver belge qu'on a connu, nombreux sont ceux qui connaissent des troubles du sommeil. Chez certaines personnes, cette absence de lumière provoque en particulier, des insomnies. Il arrive même que certaines personnes souffrent de dépression saisonnière. 

Le manque de luminosité affecte notre organisme: fatigue, insomnies, réveil nocturnes. Tous, sont des symptômes qui peuvent mettre un coup au moral. En Belgique, l'absence de lumière qu'on a connu ces derniers mois a forcément joué sur le moral des Belges. 

Un besoin vital de lumière

Si on a temps besoin de lumière c'est pour une bonne raison. La production de mélatonine, l'hormone qui va jouer directement sur le sommeil, est possible notamment grâce à la lumière du jour. Quand il n'y a plus de lumière, "cette production de mélatonine va diminuer", le rappelle encore le docteur Flemale. "Notre sommeil est dirigé par différentes choses, en particulier la lumière que l'on reçoit pendant la journée", précise-t-il encore. 

Des dépressions saisonnières 

En Belgique, on a connu deux mois avec très peu d'heures d'ensoleillement et beaucoup de personnes ont ressenti ce manque de lumière sur leur sommeil. D'ailleurs, le médecin généraliste, Camille Culot, de la maison médicale de Habay, a constaté une nette augmentation des consultations à ce sujet: "Le manque de luminosité a participé à une augmentation du nombre de consultations pour déprimes et dépressions saisonnières. Il n'y a sûrement pas que cela comme cause mais il est tout à fait certain que ça a dû jouer", explique-t-elle. 

Elle ajoute également: "Les gens dorment moins bien, ont des réveils nocturnes et consultent pour cela. Étant donné que la dépression se manifeste souvent pas des troubles du sommeil, il y a certainement un lien avec ce manque de lumière". Bref, si le manque de lumière joue bel et bien sur notre organisme, il ne reste plus qu'à espérer revoir les beaux jours arrivés. 

Déjà lu?