Cover image

© iStock

Economie

La plus grande entreprise d'énergie du Canada remplace 400 conducteurs par des camions autonomes

La plus grande compagnie pétrolière du Canada, Suncor Energy, a annoncé la semaine dernière qu'elle allait supprimer plus de 400 postes d'opérateurs de machinerie lourde au cours des six prochaines années et qu'elle allait parallèlement se doter d'une nouvelle flotte de camions autonomes.  

"Environ 500 postes vont être éliminés mais nous allons en ajouter environ 100. Donc, le changement net dans notre effectif est de 400 postes", a déclaré Mark Little, chef de l'exploitation de Suncor. Suncor est la première exploitation minière de sables bitumineux à adopter la technologie autonome.

A l'heure actuelle, le groupe utilise déjà neuf camions autonomes qui transportent des matériaux de construction sur un chantier d'Alberta, ce qui en fait l'une des premières entreprises canadienne à utiliser des camions autonomes.

Rentabilité

Le groupe canadien a déjà effectué plusieurs essais avec des camions autonomes fournis par le constructeur japonais Komatsu au cours des dernières années. Au cours des six prochaines années, une flotte de plus de 150 camions sans conducteur sera progressivement mise sur pied, dans un premier temps dans la mine de North Steepbank au nord de Fort McMurray.

Selon Mark Little, les camions autonomes peuvent fonctionner 24 heures sur 24. Leurs pneus dureraient même 40% de plus grâce à l'évitement des accélérations soudaines et des changements de direction brusque dus aux erreurs humaines.

Par conséquent, ces véhicules autonomes de 5 millions de dollars chacun permettront de réduire les coûts d'exploitation ainsi que la sécurité générale sur les chantiers, fait valoir le responsable. Selon ce dernier, les conducteurs affectés se verront offrir la possibilité de participer à des programmes de formation afin de pouvoir occuper une autre position dans l'entreprise.

Contrôle

Les camions qui ont atteint leur fin de cycle seront remplacés par des camions Komatsu. Outre un coût de 5 millions de dollars par camion, des investissements sont à prévoir pour les systèmes de détection d'obstacles et les systèmes informatiques nécessaires à l'autonomie.

Le premier camion autonome komatsu a été utilisé il y a dix ans au Chili, dans la mine de cuivre de Coldelco. Actuellement, plus de 100 camions Komatsu sont utilisés par Codelco, par Rio Tinto en Australie et par Suncor au Canada.

La semaine dernière, Rio Tinto a annoncé que ses camions de transport autonome avaient déplacé un milliard de tonnes de matériaux sans être impliqués dans des accidents.

Les camions de Rio Tinto sont contrôlés à distance depuis le centre opérationnel de Perth, situé à 1,5 km des mines. Suncor a pour sa part expliqué que le contrôle des camions sera réalisé localement sur le site minier.  

Lire aussi