Cover image
Science

Y aura-t-il encore de longs hivers rigoureux en Belgique?

Comme l'année dernière, les températures de cet hiver, anormalement élevées, battent des records en termes de chaleur. Dès lors, les longs hivers rigoureux appartiennent-ils au passé?

L'Institut royal météorologique (IRM) annonce des températures étonnamment hautes pour la saison: 9 degrés sur le sud-est et jusqu'à 14 degrés en Campine. Record battu pour la période, puisque la dernière fois que des températures aussi hautes avaient été enregistrées était le 15 janvier 1975, où il n'avait fait "que" 12,1 degrés à l'observatoire d'Uccle. La norme en janvier tournant plutôt entre 0 et 6 degrés la journée et -5 à 1 degré la nuit.

Mais à l'avenir, les hivers rigoureux, marqués par de longues semaines de chutes de neige ininterrompues, pourraient devenir des événements aussi rares qu'exceptionnels. D'ailleurs, les journées les plus froides enregistrées sont chaque année un peu plus chaudes que les années précédentes, principalement parce que la Belgique est souvent traversée de vents d'ouest en hiver. Mais aussi et surtout à cause du réchauffement climatique.

En effet, même lorsque le vent vient du nord-est, où il fait plus frais, l'air qui nous arrive n'est plus aussi froid qu'il l'était auparavant. Logique, puisque le pôle Nord aussi est en train de se réchauffer. Mais à une vitesse effarante: trois à six fois plus vite, selon l'emplacement, qu'ailleurs sur la planète. Vous comprenez mieux pourquoi les glaciers fondent et le niveau des mers s'élève. 

2016, année la plus chaude jamais enregistrée

Sur l'archipel norvégien du Svalbard, situé dans l'océan Arctique à l'est du Groenland, la température était, en moyenne ces 30 derniers jours, 9,1 degrés plus chaudes que la normale, relève la presse norvégienne. C'est le 86e mois d'affilée où il fait plus chaud que le même mois un an plus tôt.

La Belgique n'est pas épargnée, puisque les analyses statistiques démontrent que la température annuelle moyenne croît de manière significative depuis la fin du 19e siècle, à l'exception d'un faible ralentissement au milieu du 20e siècle. La température à Uccle affiche ainsi une hausse constante de 0,4 °C par décennie. En comparant les vingt années les plus chaudes et les plus froides entre 1833 et 2016 en Belgique, recensées dans un tableau sur le site internet du Service fédéral Changements climatiques, vous remarquez également que 19 des 20 années les plus chaudes se situent après 1988, tandis que les 20 années les plus froides ont toutes été recensées avant 1896.

L'année 2016 a même été définie comme la plus chaude jamais enregistrée, avec 14 degrés en moyenne dans le monde entier. Mais il ne fallait pas remonter loin pour trouver les précédents records de chaleur, qui étaient en 2015 et 2014. 

D'année en année, nos hivers se réchauffent.

Lisez aussi:

Lisez aussi: