Cover image
Tech

Comment Amazon vous fera bientôt parler à vos lampes, réfrigérateur, voiture...

Lors de son lancement en 2014, l’assistant vocal d’Amazon, Alexa, n’était guère plus qu’une option-test proposée dans Echo, lui-même un gadget lancé à titre expérimental, sans grandes attentes. Et puis, des millions de personnes ont acheté les enceintes connectées Echo et les ambitions d’Amazon ont explosé. La firme met les bouchées doubles pour parvenir à son but : généraliser l'utilisation d'une plateforme vocale qui fonctionnerait partout, tout le temps.


Une équipe travaille sur Echo lui-même, et tous ses dérivés (Echo Spot, Echo Show, Echo Dot, Echo Plus, pour n'en citer que quelques uns), et une autre sur Alexa. Mais une troisième équipe s'emploie à faire d'Alexa un produit que l'on retrouvera dans un maximum de foyers, sous une kyrielle de formes.

Inviter des startups à collaborer sur le projet


Amazon a en effet choisi une voie différente de celles qu'Apple et Google ont empruntée, et qui consiste à attendre que le public s'empare lentement de ce nouveau gadget. Le mastodonte du e-commerce a invité toutes sortes d'entreprises à collaborer sur son Echo. Ensemble, ils développent une multitude d'utilisations possibles, pour séduire un public toujours plus vaste, et donner à chacun une bonne raison d'acquérir Echo et Alexa.

Une division spéciale (Alexa Voice Services) est chargée de développer des systèmes et des outils qui permettent d’intégrer Alexa à de nombreux produits le plus simplement possible - que ce soit dans un ventilateur de plafond, une ampoule, un frigo ou une voiture en phase de conception.

Parler à tout type d'appareil


« Vous devriez pouvoir parler à Alexa peu importe l’endroit où vous vous trouvez, ou à quel appareil vous parlez », a commenté Priya Abani, le directeur de la compatibilité pour Amazon AVS. « En gros, nous imaginons un monde où Alexa serait partout ».

Pour l’instant, environ 50 appareils connectés à Alexa ont été lancés sur le marché par des tiers, comme le thermostat Ecobee et l’enceinte connectée Eufy Genie par Anker. Mais le géant américain ne compte pas s’arrêter là, et veut proposer du matériel informatique prêt à l’emploi pour faire fonctionner Alexa sur n’importe quel appareil, sans connaissances préalables ou aide d’Amazon.

La bataille des assistants vocaux fait rage parmi les géants de la tech et Amazon est déterminé à s’imposer dans les foyers.