Cover image
Science

Le réchauffement climatique va-t-il causer la disparition du chocolat d'ici 2050 ?

A ce rythme, nous devrons nous passer de chocolat dans le futur. Le réchauffement climatique impacte la culture des fèves de cacao, ce qui pourrait causer la fin du chocolat d'ici 30 ans.



Selon le US National Oceanic and Atmospheric Administration, une augmentation de la température de seulement 2,1 degrés, causée par le réchauffement climatique, pourrait mettre fin à l'industrie du chocolat dans le monde entier au cours des 30 prochaines années.

Le Ghana et la Côte d'Ivoire


Les changements climatiques impactent le Ghana et la Côte d'Ivoire, qui sont parmi les principaux pays producteurs de fèves de cacao. À eux seuls, ils produisent plus de 60% de tout le cacao. Dans ces pays, la sècheresse a atteint des records cette année. Les plants de cacao n'ont plus assez d'humidité pour se développer et les fèves sont donc beaucoup plus petites que d'habitude. Et la situation ne va pas aller en s'arrangeant avec le réchauffement.

Les producteurs, qui voient leurs plans de cacao de plus en plus mal en point, sont face à une décision difficile. Faut-il laisser les plants mourir devant leurs yeux ou les déplacer vers des zones plus montagneuses afin d'assurer leur survie ? On serait tenté d'opter pour le déménagement mais ce n'est pas nécessairement une si bonne idée. Un déplacement de cette ampleur menace d'avoir des conséquences désastreuses sur l'écosystème, déjà très fragilisé.


286 barres de chocolat par an


Et élément supplémentaire: la demande en chocolat est supérieure à l'offre, ce qui complique encore la situation. Les pays en voie de développement consomment de plus en plus de chocolat. Et en Occident, notre consommation s'accroît également : un Occidental mange en moyenne 286 barres de chocolat par an. Ce qui nécessaire dix plants de cacao pour donner un ordre d'idée.

En plus, ce sont encore souvent de petits producteurs qui cultivent les plants de cacao. "Jusqu'ici, le cacaoyer n'a pas bénéficié de recherches et développement", explique Philippe Bastide, expert au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement. "Les moyens de productions ne sont pas très adaptés à la demande actuelle."

Et cette consommation croissante se transforme en une sorte de cercle vicieux. Pour répondre à la demande, les agriculteurs étendent les cultures de cacao. Ce qui cause une déforestation très importante et qui accélère encore le réchauffement climatique. Donc plus nous consommerons de chocolat, plus nous risquons de devoir nous en passer dans le futur !