Les super-riches de Londres préfèrent maintenant louer, plutôt qu'acheter

La tendance est actuellement à la location au Royaume-Uni, en raison des coûts élevés de l’immobilier. Une tendance que l'on observe aussi au sein d’une catégorie inattendue : les super-riches de Londres. Après l’augmentation des taxes sur les maisons de prix et la chute des marchés, les acheteurs potentiels de maisons valant plus de £10 millions (€13,5 millions) préféreraient louer.

La tendance est actuellement à la location au Royaume-Uni, en raison des coûts élevés de l’immobilier. Une tendance que l'on observe aussi au sein d’une catégorie inattendue : les super-riches de Londres. Après l’augmentation des taxes sur les maisons de prix et la chute des marchés, les acheteurs potentiels de maisons valant plus de £10 millions (€13,5 millions) préféreraient louer.


Selon les agents immobiliers de Londres, l’incertitude liée au Brexit et les réticences à utiliser des sociétés offshores pour l’achat de maisons, suite à l’affaire des "Panama Papers", ont amplifié la tendance. Le nombre de locations pour les maisons de plus de £10 millions a plus que doublé depuis 2011 et a augmenté d’un tiers en mars 2016.

Parallèlement, la vente de ces maisons a diminué de 33% par rapport à l’année 2015. Beaucoup de personnes pensent que le prix des maisons diminuera de façon substantielle dans le futur, signale un agent immobilier.

Pléthore de candidats pour la location


La valeur de la taxe appliquée sur une maison de £15 millions (€20 millions) est maintenant de £1,7 millions (€2,3 millions), soit trois ans de loyer. Et ce, uniquement si le propriétaire ne possède pas d’autres maisons.

La plupart de ces maisons à £5000 (€ 7000) la semaine sont situées dans la grande banlieue de Londres et des biens mis en vente ont souvent reçu plusieurs offres de location, car l’affaire des "Panama Papers" a démontré que « personne ne peut acheter en paix ».