61,5% de tout le trafic Internet provient de robots

[PICTURE|sitecpic|lowres]


Si vous lisez cet article, vous êtes statistiquement considéré comme un robot, suggère le Nouveau Bot Trafic Report de la société de sécurité sur Internet Incapsula. 61,5% de tous les mouvements sur des sites web seraient générés par des robots, ce qui représente une augmentation de 21% par rapport à l'an dernier. Une partie de ce trafic automatisé est nuisible, mais la plus grosse partie n'est pas dangereuse.


BBC:


Certains robots nuisibles essaient de mettre en place des données, d'identifier des points faibles dans la sécurité et d'émettre des spams. La plupart des robots appartiennent cependant à des services en ligne licites comme des moteurs de recherches (qui fournissent Internet via webcrawlers et spiders) et des serveurs analytiques (qui fournissent toute sorte de feedback sur un site) et des services d'archivage.


Pendant une période de 90 jours, Incapsula a observé 1,45 milliards de visites de robots sur des sites web de sa clientèle. Les clients de Incapsula ne sont pas nécessairement représentatifs de tout le Web, mais les chiffres montrent l'énorme augmentation de l'automatisation du trafic Internet.


Des phénomènes nuisibles bien précis comme le post automatique de liens spams ont subi l'an passé une chute de fréquence de 75%, en partie consécutivement à l'intervention plus dure de Google. Des activités générées par des robots qui sont associées à du hacking (comme la distribution de malwares et des liens de hameçonnage et l'exploitation de sites mal sécurisés) ont diminué de 10%.


Par contre, au même moment,on a observé une augmentation de 8% dans l'utilisation de « robots imités-faux robots? » qui se cachent derrière des webcrawlers ou d'autres robots licites. De tels robots sont généralement mis sur pied pour agresser des cibles précises.


L'activité totale de « bons robots » a augmenté de 55% depuis l'an dernier. Entre autre, cela permet aux moteurs de recherche de classer encore plus vite les dernières nouvelles dans leurs résultats. Pour les propriétaires de sites web, l'augmentation du trafic signifie également plus de difficulté pour gérer du trafic additionnel bien que selon les rédacteurs du rapport, ce problème soit tout sauf insurmontable.